L’allocation temporaire d’attente (ATA)

L’allocation temporaire d’attente (ATA) est destinée à venir en aide, pour un temps donné, aux personnes d’origine étrangère, aux détenus en période transitoire, ou aux apatrides à la recherche d’un emploi.

Les bénéficiaires peuvent autant être :

  • Des ressortissants étranger,
  • Des salariés expatriés,
  • Ou encore des anciens détenus,

ata

Les demandeurs d’asile peuvent également y prétendre dans la période d’instruction de leur dossier. Les demandeurs doivent déposer leur demande auprès de Pôle Emploi. Les personnes dans ces situations peuvent alors effectuer leurs démarches en vivant un peu plus décemment.

Des conditions particulières existent, selon les cas de figure. Un dossier ne sera pas traité de la même manière, avec des critères similaires, s’il s’agit ‘un salarié expatrié, un demandeur d’asile ou un détenu en réinsertion. Tous les cas sont étudiés, en fonction des revenus, qui doivent être inférieurs au revenu de solidarité active (RSA). Le montant de l’allocation est alors calculé selon des barèmes.

Les personnes apatrides, les ressortissants étrangers en attente de régularisation de leur situation, les anciens détenus on connu des parcours qui les ont conduit à se retrouver obligés de faire une demande d’ATA. La démarche n’est pas forcément évidente à faire, mais c’est, pour ces gens, la meilleure manière de rebondir dans une vie qui ne leur a pas fait de cadeau.

Des conseillers sont à leur disposition pour les aider à constituer leur dossier.

Chaque cas fait l’objet d’une attention particulière, en fonction des antécédents de chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

NOTE : Si vous souhaitez contacter le pole emploi, merci de prendre contact avec un conseiller en agence, par téléphone au 3949 ou par internet sur www.pole-emploi.fr