Le chomage Baisse!

Le chiffre du chômage annonce un recul important puisque 20 500 personnes sont sorties de cette situation entre septembre et octobre. Peut-on pour autant se réjouir et voir dans ces chiffres l’annonce d’une baisse durable et bien réelle ? La méfiance qu’avait engendrée le chiffre avancé de 50 000 et qui s’expliquait par un bug SFR nous invite à une certaine retenue.

baisse chomage

La baisse concerne les chômeurs de catégorie A

Les chômeurs sont classés en différentes catégories : A, B, C, D ou E. Tous les mois quand les chiffres sont publiés, ils ne concernent que la catégorie A. Celle-ci regroupe ceux qui n’ont pas travaillé du tout durant le mois qui précède, il faut d’autre part qu’ils soient indemnisés et en recherche active. Ils excluent donc les catégories suivantes recensant ceux qui n’ont pas été indemnisés parce qu’ils ont travaillé le mois précédent plus de 78 heures, ceux qui ont été indemnisés et ont travaillé moins de 78 heures, ceux qui sont en formation ou en arrêt maladie, ainsi que ceux qui sont en emploi aidés.

Comment la courbe s’inverse-t-elle ?

Pour inverser la courbe, il suffit d’observer le nombre de chômeurs de la catégorie A. À partir de là, il suffit de faire basculer un certain nombre de personnes d’une catégorie à une autre. C’est ainsi que 20 000 personnes sont passées dans les catégories, B, C, D ou E grâce au job à temps partiel (nombreux durant les préparatifs des fêtes), au départ en formation ou au moyen d’un contrat aidé. Il parait donc difficile dans ces conditions de pouvoir annoncer un recul net et réel du chômage en France.

Une annonce de l’État restant timide

On comprend mieux ainsi pourquoi l’Élysée semblait s’en féliciter, mais sans s’en réjouir franchement. On note d’autre part que le chômage longue durée et celui des séniors, tous les deux très liés, sont encore en progression ces derniers mois.

Un commentaire...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Important : Laisser un commentaire sur ce site, c'est accepter qu'il sera visible de tous les internautes. Dans le cas où vous souhaitez contacter pôle emploi, la CAF ou tout autres organismes dont les articles de ce site sont les sujets, vous devez impérativement les contacter directement et non pas laisser un message ici!  
.
.  
  1. Oui vous avez raison, on est loin de la reprise, ça parait même ridicule d’essayer d’interpréter des frémissement. (20 000 sur des millions, c’est que dal) surtout sur un mois; faut voir ça sur des périodes plus longues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

NOTE : Si vous souhaitez contacter le pole emploi, merci de prendre contact avec un conseiller en agence, par téléphone au 3949 ou par internet sur www.pole-emploi.fr